top of page
  • Photo du rédacteurVictor CARRE

Le lierre : Ami ou ennemi de l'arbre ?

Le lierre a longtemps été considéré comme un parasite de l'arbre. On pensait alors qu'il les étouffait, qu'il provoquait l'effet d'un garrot sur le tronc. Qu'en est-il réellement ?

On sait aujourd'hui que ces idées sont fausses. Le lierre n'est pas un parasite car il utilise uniquement l'arbre comme tuteur. Ses ventouses lui permettent de s'accrocher au tronc sans provoquer de blessure. Il puise son eau et ses minéraux grâce à ses propres racines et fait sa propre photosynthèse.

De récentes études ont même montrés que les arbres qui ont du lierre sont en meilleure santé que ceux qui n'en ont pas. Le lierre protège le tronc contre les coups de soleil et maintient une certaine humidité, ce qui permet à l'arbre de mieux gérer les périodes de sécheresse.

Certaines exceptions sont évidemment à prendre en compte. Lorsque le lierre est très développé, il peut concurrencer les feuilles de l'arbre dans la recherche de la lumière. Il peut aussi être la cause de casse de branches lorsque ce son poids est trop important. Il est à noter que ces évènements surviennent sur des arbres déjà affaiblis sans que le lierre en soit la cause.

Quelques avantages supplémentaires qu'apporte le lierre ? Il fructifie lorsque la plupart des arbres ne le font pas, ce qui est une précieuse source de nourriture pour les oiseaux et pour les butineurs. Aussi, il est un logement idéal pour une foule d'insectes, animaux et champignons nécessaires à la biodiversité.


116 vues0 commentaire

Comments


bottom of page